quebec.huffingtonpost.ca
«Il suffit que le proprio apprenne que j'ai un chien pour que mon monde s'effondre»
La Belgique, la France et l'Ontario ont statué que les clauses interdisant les animaux dans les baux résidentiels étaient déraisonnables et injustes.