touslesmariages.com
La lettre d’intention de mariage
Qu’est-ce que la lettre d’intention de mariage ? Lors de la préparation de votre mariage à l’église, vous devrez rédiger une lettre d’intention. Cette lettre, qui pourra être commune, rassemblera vos déclarations d’intention pour votre mariage religieux. Elle répondra à ces questions essentielles: « Pourquoi souhaitez-vous vous marier? », et qui plus est « Pourquoi vous marier à l’église »? Cette lettre, qui pourra être commune, rassemblera vos déclarations d’intention pour votre mariage religieux. » A chacun de mettre ses intentions pour les années de vie commune à venir et de laisser parler son cœur. A quoi sert la lettre d’intention de mariage ? La lettre d’intention de mariage n’est pas un piège lancé par le prêtre pour vérifier vos connaissances de la religion catholique ou votre foi! Elle n’est là que pour vous aider à préparer spirituellement votre mariage… et à vérifier que vous avez réfléchi à votre engagement! Que vous rédigiez ensemble une lettre commune ou que vous préfériez écrire chacun votre propre lettre d’intention (qui est en quelque sorte une déclaration d’amour!), il sera utile d’en discuter en couple, afin que vous vérifiez bien que vous vous mariez pour les mêmes raisons!! Pour vous aider, le prêtre qui vous prépare au mariage vous aura certainement parlé des quatre piliers du mariage catholique. En effet, le jour de votre mariage, vous vous engagez sur quatre « thèmes », qui constituent les piliers du mariage à l’église: La liberté : Être vraiment libres dans votre consentement ; L’indissolubilité : Vous engager définitivement l’un envers l’autre ; La fidélité : Persévérer dans la fidélité de votre amour pour toute la vie ; La fécondité : Accepter la responsabilité d’être parents. Comment rédiger sa lettre d’intention de mariage? Pour rédiger votre lettre d’intention, il est utile de s’appuyer sur ces quatre piliers, qui peuvent former chacun un paragraphe de votre lettre. Ainsi, vous pouvez écrire ce que représente pour vous chacun des thèmes, et comment vous voyez votre engagement et votre mariage pour les années à venir. Vous rappellerez que vous vous sentez libre de vous engager et réfléchirez à chacun des piliers en vous posant par exemple les questions suivantes : La liberté : Vous sentez-vous vraiment libre de vous engager? Pourquoi voulez-vous vous marier? Quel sens donnez-vous à votre mariage ? L’indissolubilité : Vous sentez-vous capable d’aimer toute votre vie? Comment voyez-vous votre couple dans 50 ans? Comment éviter d’être infidèle ? Comment se faire confiance ? Qu’est-ce qui pourrait briser votre mariage ? La fidélité : Que signifie pour vous la fidélité? A quoi vous engagez-vous lorsque vous échangerez vos alliances, symbole de fidélité, ou vos consentements? La fidélité n’est-elle pour vous que liée à la sexualité? Quid du pardon? Que penser de la contraception, de l’avortement, de l’adoption ? Quelles valeurs transmettre à vos enfants ? Comment parler de votre vie sexuelle ? En êtes-vous satisfaits ? Comment améliorer les choses ? La fécondité : Souhaitez-vous avoir des enfants? Partagez-vous les mêmes valeurs concernant leur éducation future? Souhaitez-vous les élever dans la foie chrétienne? Avez-vous envisagé la possibilité de ne pas pouvoir avoir d’enfants ou le fait d’avoir un enfant malade ou handicapé? La fécondité dans le mariage ne consiste pas seulement en la parentalité, car être fécond, c’est aussi savoir partager son bonheur, son amour, sa générosité, avec les êtres qui nous entourent : famille, amis, « prochains » quels qu’ils soient. Comment pouvez-vous être un couple fécond, généreux? Vous trouvez-vous assez ouverts vers les autres ? Comment être plus généreux ? Êtes-vous un modèle d’amour pour vos proches ? Que partagez-vous avec vos amis, vos collègues, votre famille ? Ces questions n’ont rien d’exhaustif et rien ne vous oblige à y répondre, elles ne sont que des pistes de réflexion pour vous aider à réfléchir à votre engagement et à savoir comment rédiger vos intentions de mariage. C’est en répondant à toutes ces questions, individuellement mais aussi en couple, que vous vous préparerez le mieux au mariage et à l’engagement qu’il comporte… Et les réponses à ces questions, mises sur le papier, constitueront votre lettre d’intention de mariage, à remettre au prêtre. Quel usage futur de la lettre d’intention de mariage ? Rassurez-vous, le prêtre pourra lire vos déclarations d’intention et en discuter avec vous, mais elle ne constituera ensuite qu’une des feuilles de votre dossier administratif permettant de vous marier : votre lettre ne sera pas lue en public le jour de votre mariage!! Nous vous conseillons de relire votre lettre d’intention de mariage de temps à autre. » En revanche, nous vous conseillons de garder une copie de votre lettre d’intention de mariage, et pourquoi pas de la relire à chaque anniversaire de mariage, ou au-moins de temps à autre. Il sera toujours intéressant de vous replonger, année après année, dans vos souvenirs de mariage… et de vous rappeler ce pour quoi vous vous étiez engagés, quelles étaient vos aspirations. Tout cela ne pourra que consolider et fortifier votre amour comme votre couple. A savoir : le prêtre signera votre ou vos lettres d’intention, pour y apporter sa garantie. En cas de désir de nullité du mariage, votre lettre d’intention de mariage sera reprise et lue, pouvant servir de preuve ou d’argument pour annuler le mariage (c’est le cas par exemple de couples dont l’une des personnes s’était engagée à être fidèle et avoir des enfants, et refuse finalement d’en avoir ou bien ne respecte pas son engagement de fidélité). Sachez toutefois que la nullité du mariage religieux est très difficile à obtenir. Pour aller plus loin Si certains le souhaitent, ils peuvent laisser des exemples de lettres d’intention en commentaires. Cependant, nous vous conseillons de tenter de réellement réfléchir à votre propre lettre et de la rédiger avec vos propres mots et vos propres sentiments, plutôt que de recopier des modèles tout faits ou de trop vous en inspirer. En effet, il est ensuite difficile de se détacher d’un modèle lorsqu’on en a un devant soi ; or votre préparation ne sera que meilleure si vous faites ce petit effort de mettre par écrit vos sentiments et intentions. C’est pourquoi nous ne vous proposons pas d’exemple dans cet article.