plume-de-poete.fr
Si je peignais une femme - Aldrick le Mat – Plume de Poète
Si je peignais la femme Par ce regard faramineux Les yeux et le front, étoiles et lune bercées Dans les fontaines de sa chevelure bleue Laisse près de mon tronc, le frais souffle versé Me soulèver d’un idylle nébuleux. Un cheveux au coin de la bouche…. Dans une voie lactée, alliciante d’amour La toile éventée … Continuer à lire »
Aldrick M