my-mulhouse.fr
Tartuffe, un imposteur toujours moderne | My Mulhouse
Hier soir à la Filature, c’était la première de Tartuffe mis en scène par Benoît Lambert, qui a servi avec brio la pièce de Molière et son incroyable modernité. On connaît tous l’histoire de Tartuffe, ce bel hypocrite machiavélique dont s’entiche à tort Orgon, un riche bourgeois. C’est un grand classique du collège qui, sur le papier, peut paraître ennuyeux aux yeux des ados, mais de le voir sur scène donne une toute autre dimension à cette pièce qui sait si bien illustrer la manipulation, la conspiration, l’hypocrisie… Des thèmes toujours très actuels, qui rendent Tartuffe absolument intemporel. « Ce n’est pas pécher que pécher en silence » Le rideau se lève, et je suis d’emblée séduite par le décor : une table monumentale, enchâssée au cœur d’un jeu de panneaux coulissants qui laissent voir en transparence les personnages tapis dans l’ombre ou écoutant aux portes. Les cinq premières minutes, il faut s’habituer à la langue de Molière, mais très vite elle redevient familière et dévoile sa virtuosité. Je me délecte des piques de Dorine …