medyaturk.info
La Turquie ne mène pas une guerre contre les Kurdes | Medyaturk
La Turquie a lancé samedi l'opération "Rameau d'olivier" au nord de la Syrie. Cette offensive militaire, aérienne et terrestre, est destinée à neutraliser les combattants kurdes du PKK, organisation terroriste kurde. A cette occasion, Anadolu a recueilli les analyses de spécialistes pour évaluer les enjeux liés à l'action menée par le président Recep Tayyip Erdogan. Le YPG, qui n'est autre que la branche syrienne du PKK, qui mène régulièrement des opérations terroristes sur le sol turc, est ciblée depuis samedi par des frappes notamment à Afrin, fief des terroristes. Lors du lancement de l'offensive, les forces armées turques avaient expliqué, dans un communiqué, que "l'opération Rameau d'olivier a été lancée afin de protéger nos frontières, de garantir la stabilité, d'éliminer les terroristes du PKK/KCK/PYD-YPG et Daech dans la région d'Afrin et, ainsi, libérer la population locale sœur et amie de l'oppression dont ils sont victimes". Romain Caillet est chercheur, consultant et
Medyaturk