artvilla.com
À une jeune Aphrodite de marbre. Sonnet CXCI.Poem.Thierry Guinhut
Suis-je pour toi Orphée, babilleur de clichés, Ramasseur de vieilleries et de métaphores, Hyperboles usées, lyrisme peu sonore, Bibliothèque d’illusion et vanités ? Une Muse m’appelle où je suis son cercueil ... Se peut-il que de la poussière du recueil, Ta blondeur, ta joue rose et ta la