tracesdusouffle.com
Ouvert de la nuit
l’oeil soutient la course de la lune dans l’ouvert de la nuit tu ne sais plus où dort le ciel tu as oublié la courbe du jour toujours le battement de la vie qui berce les ombres