tracesdusouffle.com
Tunnel
on ne se trahirait plus pour retenir les larmes on saurait au creux du désespoir garder l’oeil ouvert prendre le souffle comme repère afin de traverser