tracesdusouffle.com
Douceur
On ose enfin s’abandonner à l’air sans lutte sans désir d’arriver juste comme le vol d’un pollen sous l’oeil du soleil