toujourspartie.com
La princesse au Mans
J’ai parcouru sous un crachin hargneux les 800 m qui séparent la maison d’Anne de la gare, où je suis arrivée mouillée comme un chien des rues. Pendant les deux heures du trajet jusqu’au Mans, j’ai…