tcrouzet.com
Août 2015
Vendredi 21, Maillardou Au sujet de Richard Dehmel, Rilke dit qu’il écrit comme en rut. « Parce qu’il n’éprouve l’amour qu’en mâle, et non en homme, il y a en lui quelque chose d’étroit, de sauvage, dirai-je, de haineux, de passager : il y a du « non éternel » qui rabaisse son art et le rend équivoque et …