revuedesmomentsperdus.wordpress.com
Mongolie de l’intérieur
Ce fut mon surnom jusqu’à la fin de l’adolescence et même un peu après : « Le chinois » Ou le « chinetoque », le « bridé &raq…