pouletrotique.com
« Je ne suis pas misogyne, mais… »
Quand une phrase commence par « je ne suis pas misogyne, mais… », on peut être à peu près sûr que la suite sera foireuse. Et bien sûr, misogyne.