philippehua.com
Brésil: large front antifasciste | Cellule44
Par Ángel Guerra Cabrera La victoire écrasante du nazi Jair Bolsonaro au premier tour des élections brésiliennes ne doit pas être sous-estimée. Le Brésil est la huitième puissance mondiale, avec une position géopolitique de premier ordre en Amérique du Sud. Bolsonaro, manifestement chauviniste, misogyne, raciste, homophobe, pro-Yankee et pro-occidental, déteste les valeurs démocratiques. C'est la continuation du coup d'État contre la démocratie, commencé bien avant le coup parlementaire qui avait jeté sur Dilma une étrange mobilisation de masse et une campagne médiatique internationale qui faisait du PT le seul parti corrompu du pays. Campagne publiée par le ministère de la Justice des États-Unis, promoteur de l'affaire Odebrecht et des misérables défauts de paiement. Bolsonaro n'est pas un événement local. Cela fait partie d'une tendance mondiale à la montée du fascisme, qui s'est manifestée pour la première fois clairement lors de l'élection de Donald Trump, que presque personne