philippe-castelneau.com
Une photo qui n’existe pas ailleurs qu’en moi
Ça commence comme ça, avec un texte de François Bon qu’on lit au petit matin, assis dans l’obscurité, le jour naissant, le café chaud et noir dans la tasse qui réchauffe les mains. Il fait froid da…