oblikon.net
Critique du classique de 1938 : Les Aventures de Robin des Bois
The Adventures of Robin Hood est un peu comparable à un de ces vieux objets souvenirs ramenés de vacances. Ils ont beau être vieux et prendre la poussière, chaque fois que nous les contemplons nous retombons dans une nostalgie et une allégresse infinies. Car oui, ce long-métrage ne se regarde pas il se contemple. L’acteur principal se fait appeler Errol Flynn, l’actrice principale, Olivia de Havilland, quant au réalisateur il se nomme Michael Curtiz. Je pourrais arrêter mon papier là car vous avez déjà trois bonnes raisons de le regarder (de le contempler pardon). Mais soyons fous. Un blockbuster …