oblikon.net
Critique de Amalia de Omar Rodriguez-Lopez #EtrangeFestival
Tourné à la frontière des Etats-Unis et du Mexique, ce film américain bilingue, parlé en anglais et en espagnol est à la ressemblance des cités jumelles d' El Paso et Juarez ; rassurant et inquiétant, riche et pauvre, paisible et violent. De même que l'agglomération bicéphale accentue les disparités entre les deux villes mais les rend dépendantes l'une de l'autre, Amalia devient une autre en se dupliquant et sa personnalité sombre dans une forme de démence liée aux lieux qu'elle traverse et aux influences qu'elle subit. Les lieux sont une zone métropolitaine sordide où les bars succèdent aux garages et …