notre-siecle.com
La catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon se termine en justice - Notre-Siècle
Les anciens dirigeants de Tepco, exploitant de la centrale de Fukushima, sont poursuivi en justice pour négligence ayant entrainé la mort, en étant passible de cinq ans de prison, le maximum prévu par la loi. Ils sont mis en cause pour leur gestion contestée de l’activité nucléaire de Tepco, à l’origine de la catastrophe et …