midetplus.fr
Repartir du bon pied, prévenir le burn out
La société moderne et ses injonctions ont développé le phénomène de burn out. Aujourd'hui le mot est partout, étendu à la sphère privée. Lesquelles d'entre nous risquent d'y être confrontées ? Quels en sont les symptômes ? Comment le prévenir et l'anticiper ou repartir du bon pied ? Sans envie, sans désir, sans énergie Ceux et celles qui sont touchés sont généralement dans le mouvement et l'action, dans l'injonction de faire. Ce qui était auparavant une source de satisfaction ne l'est plus. On a tellement puisé dans ses ressources que le corps lâche, car on a refusé d'entendre les signaux qu'il a envoyés. Une fois le burn out installé, on n'arrive plus à s'adapter. La difficulté à se concentrer est souvent associée à des pertes de mémoire. Perdre le sens de son travail en est à la fois la cause et l'effet. Le burn out touche principalement les gens engagés. Il existe souvent une circonstance amplificatrice : un déménagement, l'arrivée d'un nouveau chef, un changement de poste, etc. « On a le sentiment d'être un hamster qui pédale dans la roue... » Reconstruire, prévenir, anticiper Sandrine Ausset, après 25 ans de management, un burn out et six mois d'arrêt de travail, rencontre Sylvie Serre qui a passé 20 ans à concevoir des espaces de travail afin de mieux vivre et travailler ensemble. Elles se forment auprès de Sabine Bataille, une sociologue qui a observé comment les personnes touchées se reconstruisent naturellement et modélisé les méthodes pour éviter la rechute. Sandrine et Sylvie créent ensemble 600Phenix pour aider tant les individus à se reconstruire, que les entreprises à faire de la prévention et la société à anticiper le burn out. « Après un burn out, on voit la vie différemment, elle retrouve un sens. On peut alors aider vraiment les autres en étant alignés sur ce qu'il y a d'essentiel. » Sandrine Ausset Des séjours réparation et prévention Vous pensez « plus que quelques semaines à tenir », vos proches ou vos collègues vous disent « tu devrais t’arrêter un peu » ? Il est temps de lâcher prise et de reprendre les rênes de votre vie en vous occupant de vous. Sandrine et Sylvie proposent de faire le point sur votre état de stress et votre risque de burn out pendant une journée à Paris, en alternant activités individuelles et collectives (€330 - Prochaines dates : 19 mars et 26 avril -10% pour les lectrices Mid&Plus). Elles organisent aussi des séjours dans un mas en Provence en fonction de l'état de chacun.e et de ses attentes : 5 jours pour poser ou renforcer les bases de sa reconstruction, 3 jours pour se préparer à reprendre une activité ou 3 jours pour développer un leadership équilibré (et éviter un BO...). Votre corps dit stop ? Vous allez craquer, vous avez déjà craqué ? C’est le moment de vous poser et de prendre le temps de réfléchir. Faites-vous aider afin de vous reconstruire en respectant votre rythme pour retrouver progressivement votre énergie et un projet de vie. Le mot d'ordre ? Anticiper et prévenir plutôt que guérir ! Marie-Hélène Cossé 600Phenix : Accompagnement individuel et collectif, des ateliers, des séjours, un blog. €90 l’entretien de diagnostic et les séances individuelles. Les contacter : contact@600phenix.com BURN OUT EN CINQ LEÇONS ♦Quel est le profil type ? Les perfectionnistes, celles ayant le syndrome de la bonne élève. ♦Quels sont les signes avant-coureurs ? Ne plus savoir où est sa place alors que l'on savait avant, ne plus arriver à donner de sens à ce qu'on fait, avoir le sentiment qu'on ne va plus y arriver, avoir des émotions négatives jusqu'à ne plus rien ressentir. ♦Comment guérir ? Se reposer et se retirer de l'environnement toxique (être dans le silence, apprendre à ne rien faire), se reconnecter aux sens, à son corps, à ses émotions, élargir l'horizon, l'approfondir, se ressourcer, restocker énergie et émotions positives, recréer le lien social, découvrir des gens. ♦Et la suite ? Savoir à quel moment on peut reprendre une activité, remettre le travail à sa place. ♦Comment prévenir ? Apprendre à repérer les situations toxiques, ce qui fait du bien ou