matildeluisiani.com
02.02.2016
Et je vomis la haine et l’humain qui a tout perdu de vue à perte de vue. A jouer aux belles on se la fait belle. Au beau milieu de l’insaisissable on perd la trace, l’identifiable. L’identité n’est…