lescosaquesdesfrontieres.com
Poèmes d’amour et de Pygmésie intérieure 3
et la mer était tout le temps là dans tes cheveux en ruisseau le long des filets verts au creux des mains qui halaient le poisson et le cœur en nous d’un matin goût citron couleur de chair sa…