lepetrelblanc.com
Flots des mers
Flots qui portiez la vie au seuil obscur des temps, Qui la roulez toujours en embryons flottants Dans le flux et reflux du primitif servage, Éternels