latribunedestravailleurs.fr
31 juillet 2019 -"Traitement inhumain et dégradant à l'usine L'Oréal". C'est l'acte d'accusation que vient de publier, ce 31 juillet, la CGT de Soproréal à Aulnay (Seine-Saint-Denis). Preuves à l'appui : le tract publie des photos de six ouvriers montrant leur thermomètre indiquant 33, 34, 35, 36 degrés et plus. Contrôlée par l’Inspection du travail en juillet, la direction a été mise en demeure de présenter un plan d’action contre la chaleur, le bruit et la mauvaise ergonomie des postes de travail. Il tarde. "La CGT exige dans les plus brefs délais la présentation détaillée d’un projet de climatisation de l’usine et de son budget. Finis les stores à 50 centimes ; (...) les profits astronomiques du groupe l’Oréal qui sont le fruit du travail des salariés ne doivent pas servir qu’à gaver les actionnaires !" (le tract en cliquant ici) - LA TRIBUNE DES TRAVAILLEURS