latribunedestravailleurs.fr
15 juillet 2018 – Plusieurs dizaines de milliers de manifestants dans les rues de la capitale marocaine, Rabat, demandent la libération immédiate des détenus du Rif. Un tribunal de Casablanca a condamné en juin 39 personnes à des peines allant jusqu’à 20 ans de prison en lien avec un mouvement de contestation qui a ébranlé le Maroc à la fin 2016 et au début 2017.
________________________________________ Informations développées, analyses détaillées, prises de position politiques, suivi de l’action politique dans La Tribune des travailleurs ABONNEZ-VOU…