latribunedestravailleurs.fr
25 mai 2018 – Des centaines de milliers d’Argentins manifestent aux cris de non au FMI. Ils s’opposent à un projet d’accord entre l’Argentine et le Fonds monétaire international (FMI) redoutant la politique de rigueur que le FMI exigera du gouvernement comme contrepartie au prêt sollicité suite à la crise du peso, qui s’est déprécié de 20% face au dollar, en un peu plus d’un mois.
Informations développées, analyses détaillées, prises de position politiques, suivi de l’action politique dans La Tribune des travailleurs ABONNEZ-VOUS