latribunedestravailleurs.fr
8 avril 2018 – Face à la grève des cheminots, le Premier ministre confirme dans une interview au Parisien ce qu’est la concertation organisée par le gouvernement : « Dès le 26 février, lors de ma première déclaration sur la SNCF, j’ai dit qu’il y avait des sujets qui n’étaient pas négociables : l’ouverture à la concurrence, la réorganisation de l’entreprise et la fin du recrutement au statut. Nous n’y reviendrons pas, ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas ouvert aux discussions pour parler des modalités ».
dès le jeudi dans votre boîte à lettres. Pour vous abonner sans attendre, cliquez sur le bouton de votre choix. Informations développées, analyses détaillées, prises de position politiques, suivi d…