latribunedestravailleurs.fr
28 mars 2018 – Une réunion de l’ensemble des secrétaires généraux des structures locales de la CGT Mines, a décidé de déclencher à partir du 3 avril un mouvement de protestation d’une durée de trois mois. Le secrétaire général de la fédération CGT Mines Energie déclare : « Il s’agit de défendre un service public de l’énergie et contrer sa libéralisation (….) nous allons organiser des mouvements de grève, mais aussi (…) des baisses de charges dans les centrales nucléaires, des coupures ciblées ou le passage en heures creuses de zones géographiques. »
Voir l’article pour en savoir plus.