latribunedestravailleurs.fr
29 août 2017 – Le rapport annuel sur l’évolution des rémunérations du cabinet d’audit Deloitte souligne un accroissement des inégalités en 2017. Pour financer les fortes augmentations de salaires (plus de 10%)des uns, les entreprises ont gelé la rémunération des autres. Que ce soit pour les cadres ou les non-cadres, le gel des salaires a augmenté, touchant 9 % et 13 % des salariés en 2017, contre 4 % et 7 % en 2016. Les montants de rémunération variable en forte augmentation en 2017, bénéficient plus particulièrement aux cadres et cadres supérieurs, note le rapport.
Voir l’article pour en savoir plus.