latentationdecrire.com
La page littéraire | La Tentation D'écrire
La mémoire si vive Nouveau roman (extrait) Tout est gravé. Rien ne se détache de ces parois invulnérables. La mémoire est si vive, elle est comme un feu impossible à éteindre. Les images se mélangent, s’ajustent, se posent en intrus, me dévastent ou me livrent de curieux assauts. Des fragments mouvants d’enfance, un prénom crié ou adouci par des voix, des silences mêlés à des rires deviennent des empreintes pour la vie. On avance, on vit, on n’oublie pas. L’enfance vient se répandre et fusionner avec les étapes de notre vie. Dans tous les cas, la mémoire nous fige sous une vague de souvenirs. Au fond, on s’accomplit, on se construit en associant au mouvement, une partie de nous, ligotée à ces années précédant l’adolescence. Notre vie semble évidemment transporter cette singularité, une course à la mécanique enivrée de souvenirs chevillés à la mémoire pesante et enflammée.