larencontrepoetique.com
BANVILLE RENCONTRE KUPKA «  Je suis seul, ô mon rêve! / Mon regard triste et pur / S’élève / Jusqu’au limpide azur. / Et d’anges ou d’oiselles / Dans l’éther bleu, je vois / Des ailes / Et j’écoute des voix. »
Frantisek Kupka, Le rêve, 1909, huile sur carton, 31,30 x 32 cm, Museum Bochum, Kunstsammlung Je suis seul, ô mon rêve! Mon regard triste et pur S’élève jusqu’au limpide azur. Et d’anges ou d’oisel…