larencontrepoetique.com
ARAGON RENCONTRE RUSSOLO « Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire / J’ai vu tous les soleils y venir se mirer / S’y jeter à mourir tous les désespérés / Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire »
Luigi Russolo, Chioma, 1911, huile sur toile, Collection privée Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire J’ai vu tous les soleils y venir se mirer S’y jeter à mouri…