jesuisfeministe.com
Il faut qu’on parle de la zone grise
La zone grise a mauvaise presse ces temps-ci. Je comprends bien pourquoi, c’est un argument foireux pour justifier des abus sexuels. « Les signaux étaient brouillés donc je ne pouvais pas savoir »…