grubenvadrouille.com
Banos - La ville de tous les divertissements ! – Le Grub en Vadrouille
Banos – La ville de tous les divertissements ! Banos est une petite ville de 20 000 habitants. Elle est cependant la troisième ville la plus touristique d’Équateur. Entourée de nature, on y trouve une très grande quantité de tours touristiques différents. Le premier jour, j’en ai profité pour faire du canyoning. Superbe expérience ! Le lendemain, deux Couchsurfers m’ont rejoint pour faire un tour dans la Selva (Forêt). Banos étant situé proche de la forêt amazonienne, différents tours proposant de s’y aventurer y sont proposés. Ne me restant plus beaucoup de temps avant de devoir retourner en Suisse, j’ai décidé de prendre le tour d’une journée, l’excursion la moins intéressante. Si vous avez le temps, essayez les tours qui vous proposent de réellement entrer profondément dans cette jungle tellement dense ! Pour ce faire, vous aurez besoin de plusieurs jours et de beaucoup de spray antimoustiques ! Ce tour nous a tout de même permis de voir de très beaux paysages et un grand nombre d’animaux. Le soir, on a rencontré un groupe de Belges pour faire la fête. Le mois d’août n’est pas réellement la haute saison là bas, car il n’y avait pas grand monde. Voici une photo de la ville prise depuis un pont. On se rend compte que Banos est réellement situé au milieu de la nature (montagnes, rivières et forêts). C’est pour cette raison que cette ville est si touristique. Tout simplement, car c’est le point de départ de la majorité des tours touristiques. Départ pour Quito ! Le trajet a été très difficile, car un groupe d’indigènes est sorti de la forêt pour tuer des “gens de la ville”. Il y a eu un grand nombre de morts et l’armée a coupé les grandes routes menant à Quito. J’ai eu une énorme chance en faisant du stop aux rares bus qui passaient. Ils étaient tous pleins à craquer et ne pouvaient plus accueillir de passager. Je commençais réellement à avoir très peur de ne pas réussir à attraper mon avion pour Sao Paolo. Heureusement, l’un d’entre eux a certainement dû avoir pitié de moi, car il m’a laissé m’asseoir à côté de lui, à l’avant du bus. Me voici sur la route pour Quito, la capitale de l’Équateur. 😊