gabrielsf.net
20170320 aletheia
les mots sont trop plein, plein d’un sens dont nous ne savons pas que nous n’en voulons pas.