gabrielsf.net
20160116
J’ai beau le retourner comme un gant j’ai le cœur vide, on dirait le porte-monnaie d’un sans le sou, cuir rouge percé qui fuit sans cesse.