gabrielsf.net
reste
car de chaque nuit il y a un reste c’est comme si je la repassais à l’envers pour en entendre tous les sons. une histoire d’un ton noir, de pavillon désert où se chuchotent les ba…