fqnar.com
Cinéma et politique (2) : Le manifeste de Michel Hazanavicius
Nous avions croulé sous le déluge émotionnel de 120 battements par minute, démontrant que le cœur n’a pas de cerveau. Le Redoutable nous emmène sur une autre voix : une plaidoirie pour le divertiss…