fernancarriere.com
matin d’hiver… rue laurier
devant le café un jeudi matin d’hiver l’éternité fige les mains dans les poches souffle coupé par le froid saisie éphémère