everitas.rmcclub.ca
What’s Happening at RMC Kingston / Qu’est-ce qui se passe au CMR Kingston
Officer and Naval Cadets from RMC were given a taste of life at sea Sunday, Oct. 20, when they boarded HMCS St. John’s in Prescott, Ontario, for a day sail to Kingston. HMCS St John’s, a Halifax Class patrol frigate, is in the region for the Royal Canadian Navy’s annual Great Lakes Deployment. It is also a ship on which some of the cadets, as graduates of RMC, may one day serve or even command. #universitywithadifference Photos : Cpl Brandon James Liddy, RMC Public Affairs // Les officiers et les aspirants de la marine du CMR ont eu un aperçu de la vie en mer le dimanche 20 octobre lors de leur embarquement à bord du NCSM St. John’s à Prescott (Ontario) pour une journée de navigation avec comme destination – Kingston. Le NCSM St John’s, une frégate de patrouille de la classe Halifax, se trouve dans la région pour La tournée des Grands Lacs par la Marine royale canadienne. C’est aussi un navire sur lequel un certain nombre des aspirants de la marine, diplômés du CMR, pourront un jour servir ou même commander. #universitépascommelesautres http://www.navy-marine.forces.gc.ca/…/tournee-grands-lacs-2… Photos : Cpl Brandon James Liddy, Affaires publiques du CMR For more photos please see here. / Pour plus de photos s’il vous plaît voir ici. *** Despite some cool weather and autumn rains on October 17, #RMC Civil Engineering students left the classroom for the sport fields of Navy Bay to test their geomatics knowledge and hone their surveying skills. #universitywithadifference Photos : Cpl Brandon James Liddy, RMC Public Affairs // En dépit de la fraîcheur et de la pluie automnale, le 17 octobre, des étudiants en génie civil du #CMR ont délaissé la salle de classe pour les terrains de sport de la baie Navy afin de mettre à l’épreuve leurs connaissances en géomatique et de perfectionner leurs aptitudes en arpentage. #universitépascommelesautres Photos : Cpl Brandon James Liddy, Affaires publiques du CMR *** #RMC Training Wing staff were on the Parade Square October 23 for an additional professional development opportunity. Continuous improvement of the Training Wing staff translates to better and even greater consistency of instruction provided to the next generation of Canadian Armed Forces leaders studying at RMC. #4PillarProud Photos : Cpl Brandon James Liddy, RMC Public Affairs // Le personnel de l’Escadre de l’instruction du #CMR était sur le terrain de parade le 23 octobre pour une nouvelle occasion de perfectionnement professionnel. Le perfectionnement constant du personnel de l’Escadre de l’instruction apporte une plus grande continuité de l’instruction pour la prochaine génération de leaders des Forces armées canadiennes qui font leurs études au CMR. #4PiliersFiers Photos : Cpl Brandon James Liddy, Affaires publiques du CMR *** A new piece of military history arrived at #RMC on October 23 as installation was completed on a Light Armored Vehicle (LAV) III monument. The monument, presented to the College by the graduating Class of 1980, is part of Canada Company’s LAV III Monument Program and dedicated to all Canadian troops who served in Afghanistan. A formal dedication ceremony for the monument will be held on Remembrance Day. #TruthDutyValour Photos : Cpl Brandon James Liddy, RMC Public Affairs // Un nouvel objet d’histoire militaire est arrivé au #CMR le 23 octobre sous la forme d’une installation d’un monument de véhicule blindé léger (VBL) III. Le monument, présenté au Collège par la promotion des finissants de 1980, s’inscrit dans le programme de monuments VBL III de La Compagnie Canada et est dédié à tous les soldats canadiens qui ont servi en Afghanistan. Une cérémonie d’inauguration officielle aura lieu le jour du Souvenir. #VéritéDevoirVaillance Photos : Cpl Brandon James Liddy, Affaires publiques du CMR *** Making the Move from RMCSJ to RMC Article by 28560 OCdt (III) Bennett Dickson Every year, students from the Royal Military College Saint-Jean make the transition from Saint Jean to Kingston. Despite officially being Second Years, it’s easy to imagine that they are often very nervous about the transition and can sometimes be hesitant to confidently embrace their new home. However, I have found that the opposite is true. By talking with many of the new RMCSJ transfers, I have found that spirits are high and the majority of them are looking forward to the future. In terms of the actual switch, many said that RMC was welcoming and their fellow squadron members quickly took them in with open arms. It seemed as if the stereotypical rivalry between the two Colleges had been put on the back burner for a little. When it comes to academics, some of the RMCSJ transfers admitted that they were a little overwhelmed with the size of the school and the reality that their university studies are well underway. This was, however, quickly overcome as they got into the routine of things and found their balance. One thing that many of the Officer Cadets from Saint Jean noted was how nice the RMC campus is and how nice of a city Kingston is as a whole. While CMR was in close proximity to Montreal and other universities, the fact that Kingston is a “university-city” helped some students from RMCSJ feel more “at home”. The issues of bilingualism and learning that the world around them functions mainly in English (in comparison to the French-prominant Quebec) have proved not to be that much of a problem, contrary to previous beliefs. Many of the students from RMCSJ have found that bilingual staff at RMC have made their transition not only easier, but more comfortable. Many noted that it is key that they be able to access services in their native tongue; the last thing they were looking forward to was coming to Ontario and not being able to communicate with the people they work with. Does this article speak for everyone? Maybe not. But does it reflect the dominant attitude towards RMC from RMCSJ students? I’d say so. Overall, their transition has been a welcome one and many of the issues that they were expecting to come with the move proved not to cause any problem at all. Many are looking forward to what the future holds. // Transition du CMRSJ au CMRC Article écrit par 28560 Elof (III) Bennett Dickson Chaque année, des étudiants du Collège militaire royal de Saint-Jean font la transition de Saint-Jean à Kingston. Bien qu’elles soient officiellement deuxièmes années, il est facile d’imaginer qu’elles sont souvent très nerveuses face à la transition et qu’elles peuvent parfois hésiter à embrasser leur nouvelle résidence avec confiance. Cependant, j’ai constaté que le contraire est vrai. En discutant avec plusieurs des nouveaux transferts CMRSJ, j’ai constaté que les esprits sont élevés et que la majorité d’entre eux sont tournés vers l’avenir. En ce qui concerne le changement, beaucoup ont dit que le CMRC était accueillant et que les autres membres de son escadron les ont rapidement pris à bras ouverts. Il semblait que la rivalité stéréotypée entre les deux collèges avait été mise en veilleuse un instant. En ce qui concerne les universitaires, certains des transferts du CMRSJ ont admis qu’ils étaient un peu dépassés par la taille de l’école et par le fait que leurs études universitaires allaient bon train. Ce fut cependant rapidement surmonté alors qu’ils entraient dans la routine et trouvaient leur équilibre. Un grand nombre d’élèves-officiers de Saint-Jean ont remarqué à quel point le campus du CMRC est beau et la ville de Kingston aussi. Alors que CMRSJ était proche de Montréal et d’autres universités, le fait que Kingston soit une «ville universitaire» a aidé certains étudiants du CMRSJ à se sentir plus «chez eux». Les problèmes de bilinguisme et d’apprentissage selon lesquels le monde qui les entoure fonctionne principalement en anglais (contrairement au Québec à dominante française) ne se sont pas avérés être un problème, contrairement à ce que l’on croyait auparavant. De nombreux étudiants de RMCSJ ont constaté que le personnel bilingue du CMRC avait rendu leur transition plus facile, mais aussi plus confortable. Beaucoup ont souligné qu’il était essentiel de pouvoir accéder aux services dans leur langue maternelle. La dernière chose qu’ils espéraient venir était de venir en Ontario et de ne pas pouvoir communiquer avec les gens avec qui ils travaillaient. Cet article parle-t-il pour tout le monde? Peut être pas. Mais cela reflète-t-il l’attitude dominante des étudiants du CMRSJ envers le CMRC? Je dirais oui. Globalement, leur transition a été une bienvenue et de nombreux problèmes auxquels ils s’attendaient ne se sont pas posés du tout. Beaucoup sont impatients de voir ce que l’avenir leur réserve. Editor’s Note: Officer Cadet Dickson made the move from RMCSJ to RMC at the beginning of his Second Year. His initial impressions of RMC can be found here. / Note de la rédaction: L’élève-officier Dickson est passé du CMRSJ au CMRC au début de sa deuxième année. Ses premières impressions sur RMC sont disponibles ici.