etreauparadis.wordpress.com
Hasdrith et Nabatéa
1ER CHANT : La douleur de Nabatéa Au fond des âges Dans un temps infini Là où les chemins dorment debouts Là où les brumes chantent des messages Là où les fleuvent murmurent d’incroyables légendes …