endemikmusic.com
END028: rosemo(u)nt antiquartet - diverses envolées de voix en essaims d’esseulement
Le rosemo(u)nt antiquartet pourrait se résumer comme une rencontre improbable des facettes muettes d'une équipe de tournage sans caméra. La séquence est là, mais l'écran est invisible. Puisant au sein nourricier d'un cinéma imaginaire, le compositeur ypl retrouve toujours la trace originelle d'un silence où les sons ne sont pas une limitations en soi. 11 années après son premier album solo, ypl a délaissé l'architecture de l'échantillonnage qu'on lui connaissait pour construire des courts métrages sonores sous les habits d'une improvisation krautrock dans son nouvel album, diverses envolées de voix en essaims d’esseulement. La guitare lap steel pivote autour des embranchements de synthétiseur modulaire, la basse résonne dans une apesanteur en circuit fermé et les percussions rappellent un montage visuel hésitant. C'est un scénario sans synopsis pour une catharsis du désenchantement qui se chante en vertigo sans le poids des mots et les mensonges qu'ils soutiennent. Le voyage traverse l'océan des genres pour finir ancré dans le creux de votre oreille.