decrireditelle.com
09/04/2016, Anna-chronisme
Les yeux fermés à l’avant du bateau, Anna emmagasine l’air de la mer. Elle se laisse porter, à la dérive, par le vent qui s’engouffre furieusement dans chaque pore de sa peau laissée à nu. Le batea…