camillelysiere.blog
Il faut beaucoup aimer les hommes
Parfois on lit en ralentissant le débit, pour profiter, pour humer l’air, pour savourer les mots goutte à goutte : on est au resto gastronomique, on va pas bâfrer comme à Mac Do, ce serait pé…