borissentenac.wordpress.com
Métro nomme
Vent d’hommes vénal du matin En fantômes du jour Fend l’homme vandale de rien. Souffles cadencés des pas En silence de talons Ecrasent leur regard sur rien. Figement mou de vent En fend mort Feigna…