borissentenac.wordpress.com
Etonnement du devenir
Il semble que le chêne passe les saisons passif et patient. De tige à meuble on ne le soupçonne de rien comme l’invisible qu’il caresse. On est souvent trompé par le mensonge des cyprès…