bonnesnotes.fr
James Blake – Love me in whatever way (+critique album: The colour in anything)
Bien sûr il y a toujours cette voix bouleversante, à ranger avec celles de Patrick Watson ou d’Anohni/Antony Hegarty. Car si James Blake se classe dans la musique électronique (à la tête du m…