boitierrouge.com
Maserati Quattroporte V : le renouveau du trident | Boitier Rouge
Depuis 1963, Maserati a toujours maintenu sa présence sur le marché des grandes berlines à tendance sportive, avec plus ou moins de réussite selon les générations. Et pour bien marquer leur différences avec les autres Maserati, la marques au trident n'est pas aller chercher loin en les appelant Quattroporte, tout simplement (je ne vous fais pas l'affront de traduire). En 2003, Maserati devenue totalement la propriété de Fiat, et sous l'égide de Ferrari, nous pondait un chef d'oeuvre pour 5ème génération, continuant l'oeuvre de rupture d'avec l'ère Biturbo initiée par la 3200 GT, et faisant subtilement appel au meilleur du passé des Quattroporte sans tomber dans le néo-rétro. Chapeau. Les Quattroporte font partie intégrante de l'histoire de Maserati. La première de la lignée, so 60's, avait le mérite de lancer la série, et connut un succès d'estime pour une voiture artisanale : avec 776 exemplaires produits en 7 années et 2 séries, cette première génération montrait tout l'intérêt