boitierrouge.com
Matra Murena: so kitsch, so french ! | Boitier Rouge
Petit il faut bien l'avouer, j'étais très chauvin. Avec le temps mes choix sont devenus plus éclectiques au point de rouler en suédoise, mais à l'époque, je vivais l'automobile de la même manière que j'ai vécu le Mondial 82 en Espagne : un compétition internationale. Peu au fait des questions de pure performance, de motorisation ou de technique, je voyais donc la Matra Murena comme une vraie sportive, moderne et surtout française, que je croyais capable d'affronter Porsche ou Ferrari. Il faut dire que son look, pour mes yeux d'enfant, le laissait croire. Le temps passant, et ma culture automobile s'affinant, j'ai compris qu'en fait la Matra Murena qui me faisait tant rêver avec son nom de poisson effrayant, ses trois places à l'avant et son moteur central arrière n'était pas la sportive que j'imaginais. Mais que voulez-vous, à l'époque, je regardais les compteurs par les vitres dans les rues, pour voir la vitesse que je supposais maxi indiquée sur les tachymètres. C'est dire !