blog.morgane.org
Ô Dame de l’Ombre
En un soir rajeunissant sous le soleil de Julie, Il me souvient des lamies de mon lit Caresses électrochocs de l’âme Langues humides et fouissantes Mains émouvantes en de sable peaux satinées…