au-fil-des-pages.be
Clairefontaine tomes 5 et 6 de Fabrice COLIN - Au fil des pages
Edition: Nathan jeunesse Nombre de pages: 91 pages 0 % Nombre de pages: 93 pages 0 % Résumé: L’avenir de Pablo à l’Institut National du Football est de plus en plus incertain. Sur le terrain, il brille, mais au collège ses notes sont en chute libre. Or, à l’INF, il n’est pas question de faire impasse sur la scolarité. Ses amis ne savent pas bien comment l’aider, d’autant plus que Pablo, persuadé qu’il a été repéré par un agent, n’en fait qu’à sa tête. À quoi bon avoir de bons résultats à l’école quand on pense être le meilleur footballeur de sa génération ? Merci à l'édition Nathan jeunesse pour cet univers footballistique Mon avis: A l’école de Clairefontaine, il y a toujours quelque chose qui se passe. Quand ce ne sont pas des matches qui se préparent, ce sont des entraînements qui deviennent plus intensifs, ou des agents qui font des repérages pour des équipes renommées. Les jeunes élèves doivent parfois faire preuve de patience, de rigueur, et ils doivent être capable de pouvoir se remettre en question. Ce ne sont pas les premiers tomes que je lis de cette série. Le football n’est pas vraiment une passion pour moi. Mais je dois que je la trouve plutôt bien construite. En parallèle, chez Nathan jeunesse, il existe une série centrée sur la danse classique. Et il était évident qu’il lui fallait un pendant qui puissent s’adresser aux passionnés du football. Les petits personnages sont dotés de caractère tous différents. Si certains possèdent une personnalité affable, d’autres sont énergiques. Et puis il y a les petits défauts de chacun que l’on cible. Ce genre de séries met l’accent sur la capacité de chaque élève de s’améliorer, d’apporter des solutions, de comprendre les difficultés qu’ils rencontrent. Je suis assez fan de ce genre de thématique, dans le sens où il ne s’agit pas là de leçons de morale à proprement parler, mais plutôt d’illustrer, à travers des situations que beaucoup d’enfants pourraient rencontrer, la possibilité de changer les choses. C’est une belle façon de tenir un discours constructif sans que cela soit assommant. Je n’ai pas de grands lecteurs parmi mes garçons, et ma fille est clairement penchée sur la danse. Mais j’ai d’autres petits garçons dans mon entourage à qui les premiers tomes avaient plu. Je suis certaine que ces nouveaux titres les raviront tout autant.